Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Jan

Jean de France : « Seule la royauté peut incarner la France dans son ensemble »

Publié par pikkendorff

Jean de France : « Seule la royauté peut incarner la France dans son ensemble »

Je ne ferai à personne le procès de manquer de caractère ! Mais les institutions font la différence. La crise oblige à gouverner. Nos dirigeants actuels ne manquent pas de savoir-faire mais ils manquent de temps et surtout d’une vision de long terme. Demain, ils ne seront plus là. Or la crise que nous affrontons est une crise de longue durée. Seule la monarchie offre à la fois la souplesse et la stabilité nécessaires pour guider le pays dans les temps troublés que nous vivons.

Cela, c’est l’argument de raison. Mais je pense aussi que les Français sont attachés à la monarchie et même, si l’on peut dire, qu’ils sont « en manque de Prince ». Chaque fois qu’un souverain étranger vient en France, les foules suivent son déplacement avec intérêt souvent mêlé d’une affection sincère. Est-ce que cela peut se traduire, en France, dans les institutions ? Oui si l’on fait preuve de pédagogie, car c’est un cadre intellectuel qu’il convient d’abord d’établir.

Je prends toujours soin de distinguer la royauté de la monarchie. La royauté exprime un lien personnel, familial, dynastique, religieux, social, politique. C’est un état d’esprit favorable à la vie et je dirais même à l’amitié. La monarchie, c’est la forme institutionnelle qui correspond à cet état d’esprit. Pour l’instaurer durablement, il faut d’abord rétablir la royauté. Expliquer aux Français que la France pour se redresser, a besoin de durée, de stabilité. Et qu’ils ont besoin, pour se retrouver, d’un arbitre impartial qui veille à l’unité de la nation et, plus encore, leur manifeste un amour vrai, sincère et tangible. Je pense qu’alors les Français pourront confondre et réunir dans une même affection leur pays et le roi.

Le pays s’incarne dans son roi et même dans une famille. C’est la grande idée capétienne. Le prince s’inscrit dans la chaîne des temps, la grande chaîne de l’être, celle qui ne rompt pas : « le roi est mort, vive le roi ! » La continuité est assurée par la transmission patrimoniale du royaume et des charges liées à sa gestion. Les intérêts du Prince coïncident avec ceux du royaume.

Le monarque incarne réellement la France dans son ensemble. Il la représente non pas sur un monde abstrait, mais d’une manière qui prend en compte les réalités physiques du pays. Le roi et la famille royale représentent des personnes dans leurs singularités, en tant qu’elles s’inscrivent dans un héritage, une transmission, une amitié. Le roi a un rapport personnel, car incarné, avec l’ensemble de ses sujets, et non pas seulement avec ceux qui l’ont élu, ou ceux dont il brigue le suffrage en vue de la prochaine élection.

Un président de la République ne peut pas établir avec les Français des rapports aussi étroits. Parce que la République n’est pas une réalité tangible, parce qu’elle est une idée, qui ne parvient pas à s’incarner. La République n’est pas concrète, le Royaume l’est. Marianne est une allégorie, le Prince est humain, il a un corps, une voix et un visage. Je dirais même qu’il a les pieds sur terre.

Jean de France : « Seule la royauté peut incarner la France dans son ensemble »

Source : http://www.la-couronne.org/paroles-de-princes/jean-de-france-seule-royaute-incarner-france-ensemble/

Commenter cet article

À propos

Bulletin de liaison des royalistes vosgiens