La parabole de la grenouille...

par pikkendorff  -  26 Mars 2017, 07:53  -  #Royalisme, #Politique-Société, #Actualité

Voici une présentation légère, sous forme de diaporama d'une situation lourde de conséquences :

Il s'agit d'une sorte de conte, une parabole .

C'est ainsi que la république, par petite touches détruit peu à peu notre civilisation, notre patrie, notre avenir de français.

 

Le coup de patte salutaire ?

  • "Penser clair et marcher droit" tout d'abord. C'est là le but profond de notre cercle de pensée.
  • "Indignez vous" l'ultime conseil de Stéphane Hessel est bon, même si nous ne partageons pas forcément les mêmes sources  d'indignation que lui.. Cela nous évite de nous laisser gagner par la torpeur ambiante. Mais nos indignations doivent être bien pensées pour ne pas être victimes de manipulation. A titre d'exemple : l'affaire dite Pénélope Fillon. Tout le monde s'indigne à juste titre des indélicatesses qui sont reprochées. Mais la véritable indignation ne doit elle pas être provoquée par la manoeuvre purement politicienne destinée à éliminer un concurrent par des politiques qui n'ont pas une moralité bien meilleure et, ce, avec la complicité de la Justice et des journalistes. Notre indignation doit être mûrement réfléchie et ne pas s'arrêter à ce que l'on veut nous faire penser
  • "Ne pas subir" Oui nous devons faire nôtre la devise du Maréchal Jean de Lattre de Tassigny
  • "Croire et oser" Puis que nous sommes dans les devises, adoptons aussi celle du 6ème RPIMa. Ayons la foi dans nos convictions politiques, dans notre civilisation, dans nos principes. Et osons l'affirmer, même si elle semble à contre courant. Notre silence est une complicité, nos paroles, nos actes sont une lumière que nous devons répandre autour de nous : "...on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes..." (Matthieu 5.15)

 

Petites choses, direz vous, qui ne changeront pas le cours des choses... Peut-être... mais si tous les royalistes apprennent à résister et  manifestent activement leur conviction, de proche en proche, nos idées avanceront. En tous cas, ce qui est sûr c'est que le cours des choses sera inchangé si nous ne faisons rien,

Si nous sommes frileux, nous risquons fort, comme la grenouille, être soumis à une chaleur mortelle...