Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 May

La royauté et l'armée

Publié par pikkendorff  - Catégories :  #Royalisme, #Politique-Société, #Histoire-Culture, #Actualité, #Familles royales, #Armée

Nous reprenons les éphémérides de "la faute à Rousseau" pour la confection de cet article

Le prince Jean, lors de son service militaire, est passé par l’Ecole d’officiers de Saumur, avant de prendre le commandement d’un peloton de chars de combat au 7e Régiment de Chasseurs à Arras. Le prince est colonel de réserve de l'Armée Française. Les princes de France sont aussi des militaires

 

1445 : Aux origines de l'Armée permanente

Le roi Charles VII crée les Compagnies d'Ordonnance : bien plus que d'une simple réforme dans le domaine militaire, il s'agit en réalité de la première Armée permanente en France.

Avec cette nouvelle formation militaire ce sera en effet la première fois que le roi disposera, à tout instant, d'une troupe régulière, constamment à sa disposition : jusque là, celui-ci devait faire appel à ses vassaux pour réunir l'Ost (coutume féodale du ban). Mais les vassaux n'étaient tenus à répondre à l'appel que pendant une durée de quarante jours.

Charles VII, aux origines de l'Armée permanente...

La réforme royale se fera en deux temps, pour commencer :

le 26 mai 1445 est institué le système des "lances" (unités de combattants composant l'armée);

puis, le 28 avril 1448, une autre ordonnance viendra instituer les "francs archers".

C'est donc d'abord dans le domaine militaire que les ambitieuses réformes menées par Charles VII seront menées. Et la création de cette armée permanente conduira rapidement à d'importants succès, militaires et donc politiques, dès 1449 et jusqu'en 1453.

Il ne faut cependant pas dissocier ces Ordonnances de Charles VII du plan d'ensemble nettement plus vaste du souverain, et de la vision globale qu'il avait des choses militaires. Le roi qui institutionnalisa en 1445 l'armée permanente est le même qui, six ans auparavant, dès 1439, avait lancé son vaste programme de réorganisation militaire.

Dans ses Vigiles de Charles VII (écrites en 1439) Martial d'Auvergne écrit :

 

"L'an mil quatre cent trente neuf
Le feu roi si fit les gens d'armes
Vêtir et habiller de neuf,
Car lors étoient en pauvres termes.
Les uns avoient habits usés
Allant par pièces et lambeaux
Et les autres tout déchirés
Ayant bon besoin de nouveau.
Si les monta et artilla, 
Le feu roi selon son désir,
Et grandement les rhabilla
Car en cela prenoit plaisir."
:

Le même Charles VII avait, cette même année 1439, donné tout pouvoir à Jean Bureau pour réorganiser de fond en comble l'artillerie royale :

Seigneur de Montglas,
chevalier et chambellan du roi Louis XI,
grand maître de l'artillerie de France sous Charles VII

 

Deuxième fils de Simon BUREAU, bourgeois de Paris, Jean BUREAU n'était encore que receveur ordinaire de Paris, lorsque Charles VII le fit maître de l'artillerie de France, en 1439. Il réorganise avec son frère cadet Gaspard, seigneur de Villemomble, la mise en œuvre de l'artillerie de campagne, en développant l'utilisation du canon. Tous deux dirigent personnellement l'artillerie dans toutes les batailles de Normandie et de Guyenne, où ils commandent également les francs archers.

         Artillerie des Frères Bureau :
    Ribaudequin multitube à tir en rafale

Jean BUREAU servit aux sièges de Pontoise et de Harfleur, se trouva à la prise de Bayeux, et fut employé à la capitulation de Caen. Il se signala encore devant Bergerac, et après avoir contribué à la reddition des châteaux de Montguyon et de Blaye, il assiégea Libourne, qu'il emporta. En 1453, les troupes anglaises placées sous les ordres du général TALBOT subirent une lourde défaite à Castillon-la-Bataille devant les troupes des frères BUREAU. Cette bataille marque la fin de la domination anglaise en Aquitaine.

La Guyenne entièrement soumise, Charles VII nomma le seigneur de Montglat maire de Bordeaux à perpétuité, où il fit construire le Château-Trompette. Louis XI le fit chevalier à l'occasion de son sacre en 1461. C'est dans sa maison des Porcherons, dans le nord-ouest de Paris, que loge Louis XI après son entrée solennelle dans la capitale.

Artillerie des Frères Bureau :      
Veuglaire à chargement par la culasse

Jean BUREAU mourut à Paris le 5 juillet 1463,

C'est grâce aux progrès fulgurants accomplis par Jean et son frère Gaspard (les fameux frères Bureau) que la victoire sera complète et rapide face aux anglais à Castillon (la bataille qui mit fin à la Guerre de Cent ans, en 1453).

Toutes proportions gardées, le roi Charles VII, le Bien servi, disposera d'une machine de guerre impressionnante et, pour un temps, invincible, comme Napoléon Bonaparte disposera, trois siècles plus tard, du Gribrauval et de l'ossature de l'armée de Louis XVI.

C'est pour une bonne part de là que vient à Charles ce surnom de Bien servi.

 

 

Commenter cet article

À propos

Bulletin de liaison des royalistes vosgiens